Start-ups : les success stories ​

Depuis 2011, 9 start-ups issues des laboratoires de recherche de Medalis ont été créées et accompagnées vers le succès :

Date de création : 2008

En se positionnant en tant que leader en immuno-oncologie axée sur les RCPG, Domain adopte une approche unique, utilisant des biomarqueurs précis pour répondre aux besoins individuels des patients en fonction des caractéristiques uniques de leur cancer. Grâce à deux décennies d’expertise solide dans la découverte de médicaments ciblant les RCPG, appuyées par de multiples partenariats pharmaceutiques et une plateforme de pointe pour l’identification et la découverte de cibles, Domain améliore la compréhension du cancer et propose des immunothérapies révolutionnaires aux patients.

Parmi les programmes exclusifs de Domain, on trouve DT-7012, un anticorps inhibant le CCR8 pour supprimer les Tregs, DT-9045, le premier modulateur allostérique négatif de PAR2 de sa catégorie, DT-9081, un antagoniste du récepteur EP4, ainsi que M1069, un antagoniste des récepteurs A2aR/A2b, identifié en collaboration avec Merck KGaA. La société dispose également d’un pipeline riche en cibles GPCR de premier ordre, sélectionnées grâce à une plateforme de découverte et de développement de médicaments de pointe en propriété.

Date de création : 2011

Inoviem Scientific est une organisation privée de recherche sous contrat en biotechnologie (CRO).

Les technologies actuelles ne tiennent pas compte de l’environnement naturel dans lequel un médicament agit. Durant l’étude du mode d’action des molécules thérapeutiques, la cible est généralement retirée de son environnement naturel, ce qui entraîne une perte d’informations importantes et biaise le processus de développement du médicament. Bien souvent, les conséquences sont des effets secondaires inattendus ou une perte d’activité thérapeutique du médicament.

En utilisant du tissu brut comme substrat d’analyse et durant le développement de toutes ses technologies, Inoviem Scientific réussit à concilier technologie et physiologie.

Date de création : 2012

HiFiBiO est une société pionnière proposant une technologie complète innovante générant des possibilités inégalées pour la découverte de nouveaux anticorps thérapeutiques contre des cibles complexes. L’analyse à l’échelle de la cellule unique est couplée à un système de criblage à débit très élevé.

Objectifs : traiter le cancer, les maladies auto-immunes et infectieuses. 

Date de création : 2013

Syndivia exploite des technologies de bioconjugaison innovantes pour le traitement de certains cancers au moyen de thérapies ciblées. Cette technologie est unique parce qu’elle propose un double ciblage de la tumeur et de son environnement.

La start-up est lauréate du concours européen Tech Tour EVC 2017 consacré aux technologies cleantech, healthtech et numérique.

Date de création : 2015
PeptiMimesis développe un pipeline contre des cibles clés dans les domaines de l’oncologie et de l’immuno-oncologie et est ouvert à l’initiation de nouvelles collaborations avec des partenaires pharmaceutiques sur les récepteurs d’intérêt.
Date de création : 2016

ADAPTHERAPY développe PREDMED, le premier algorithme permettant de prédire l’efficacité de toutes les thérapies et immunothérapies ciblées disponibles (commercialisées et en développement) et de permettre aux oncologues de sélectionner eux-mêmes le traitement le plus adapté pour chaque patient atteint de cancers à tumeurs solides.

PREDMED peut être installé dans n’importe quel hôpital et être intégré aux solutions E-Health déjà déployées.

Date de création : 2018

BIODOL Therapeutics est une start-up du Laboratoire d’Innovation Thérapeutique (Didier ROGNAN, UMR 7200) issu d’un travail collaboratif avec l’Institut des Neurosciences de Montpellier.

Cette société, lauréate du concours Ilab de BpiFrance et considérée par le magazine Challenges comme une des 100 start-up françaises dans laquelle investir en 2018, développe le premier traitement spécifique des douleurs neuropathiques à partir de sa technologie protégée d’inhibiteurs extracellulaire du récepteur tyrosine kinase FLT3. L’interaction entre FLT3 et le récepteur mu opiacé ouvre en outre une application de ses inhibiteurs de FLT3 à toutes les douleurs chroniques, en co-administration avec des opiacés. Les premières études cliniques sont prévues pour 2021-2022.

Date de création : 2019

MicroOmix ambitionne de faire changer de dimension la découverte et le développement des biothérapies.

En réduisant des phases de R&D de plusieurs mois à quelques jours et élargissant l’étendue d’analyse du millier au million de cellules.

La start-up veut transformer leur technologie en un appareil de laboratoire de référence dans le domaine des biothérapies.

La première version de leur outil adressera les besoins des plus de 10 000 équipes travaillant dans le domaine des anticorps thérapeutiques.

Date de création : 2020
 

Dédiée au développement de thérapies de nouvelle génération pour traiter les maladies inflammatoires auto-immunes, notre société a été lancée en 2020 avec des investissements de CTI Life Sciences, adMare BioInnovations, Domain Therapeutics, et une licence mondiale exclusive de l’Université de Strasbourg sur une technologie et un savoir-faire connexe initialement développés par le Dr Dominique Bagnard.

Date de création : 2021
 

La technologie de conjugaison chimique proposée par Celtarys  permet de développer de manière compétitive et en peu de temps des ligands fluorescents personnalisés avec des propriétés pharmacologiques et photophysiques optimales pour n’importe quelle cible médicamenteuse.

Celtarys propose également la synthèse  de ligands fluorescents spécifiques pour toute cible ayant un potentiel thérapeutique.